Penser positif

Notre capacité à être heureux est déterminée par trois types de facteurs. La part génétique occupe le haut du pavé, puisque nos gènes conditionnent pour 50% notre potentiel de bonheur. Les conditions de vie quant à elles (le temps qu’il fait, le physique que l’on a, le nombre d’amis qui nous entourent…) constituent un facteur plus négligeable (10%). Nous ne serions donc pas égaux face au bonheur…

Mais quelles que soient la longueur de votre chromosome 5HTT et votre qualité de vie, le bonheur est surtout affaire de volonté.

En effet, les 40% restants représentent le regard que nous portons sur la vie, notre interprétation des événements, bref, un facteur sur lequel nous avons prise. En relativisant, par exemple, et en changeant de réaction face aux tracas du quotidien. La responsabilité d’être heureux nous revient pour moitié. Pensons positif !

La psychologie positive, la science du bonheur

La psychologie positive semble apporter certaines réponses à la question du bonheur. Née au début du XXe siècle, cette discipline désigne l’étude scientifique de ce qui nous rend heureux (facteurs externes et internes compris). Tournée vers la recherche-action, elle vise à optimiser la vie des individus (les émotions, le sens de la vie, le bonheur) et celle des groupes sociaux (la gratitude, la vie de couple, la reconstitution post-traumatique). Comment ? En aidant à « faire face » au bonheur comme au malheur, ou, comme l’écrit Christophe André, à « mieux traverser les hivers et les étés de notre existence ».

Concrètement, chaque émotion positive et chaque état de conscience lié à cette émotion produisent des réactions cérébrales et biologiques qui activent certaines régions du cerveau, ce qui rend le phénomène observable par imagerie cérébrale. Quel est donc le fruit de la dissection neurologique du bonheur ?

3 kifs par jour, bien-être et sens de la vie

On peut retenir quelques principes de vie quotidienne qui découlent des recherches menées en laboratoire. Selon Jacques Lecomte, docteur en psychologie et Président d’honneur de l’Association française et francophone de psychologie positive, c’est la combinaison du bien-être et du sens de la vie qui mène au bonheur. Fondateur du site psychologie-positive.net, source documentaire de référence en psychologie positive, il définit cette discipline comme un art de vivre avec soi et avec les autres.

« 3 kifs par jours » : c’est ce que propose, quant à elle, Florence Servan-Schreiber, « professeur de bonheur », auteur du livre 3 kifs par jour (Marabout) et fondatrice du site éponyme.

Un kif ? Tous ces moments et ces situations qui forment la base d’une vie plus épanouie, avec soi et avec les autres : l’amour, la joie, le bien-être, la chance, la création, la complicité, la gourmandise, la volupté, la grâce, etc.

Madame Servan-Schreiber propose ainsi d’identifier nos « super-pouvoirs », c’est-à-dire toutes nos qualités, nos atouts et nos forces qui nous mèneront au bonheur. « Nous avons tous des superpouvoirs. Il suffit de les identifier et de s’appuyer sur eux pour s’épanouir. »

Pour s’initier et se former à la psychologie positivelle, elle propose des ateliers, sur Paris et Bruxelles (« Créer son bonheur », « Savourer son bonheur », « Les joies de l’optimisme »…). Le plus « kiffant » ? Le bonheur, c‘est contagieux !

Enfin, on pourra compléter son apprentissage du bonheur en lisant le dernier ouvrage de Christophe André, médecin psychiatre à l’hôpital Saint-Anne à Paris, Et n’oublie pas d’être heureux. Abécédaire de psychologie positive (Édition Odile Jacob).

Christophe André est l’auteur de nombreux best-sellers de psychologie, notamment Imparfaits, libres et heureux.

Voici un extrait de son dernier ouvrage, plaidoyer en faveur du lâcher-prise et manuel de combat pour affronter les intempéries de la vie : « N’aie pas peur d’être heureux. Ne t’inquiète pas de savoir si ton bonheur cessera un jour : il cessera. Mais ne te désespère pas : il reviendra, toujours. Ne t’inquiète donc pas et savoure plutôt chaque instant de ta vie. Souris, fais de ton mieux, et surtout : n’oublie pas d’être heureux. »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s