Partie d’échecs

Il est 21 heures 30. Dans cet écrin de culture qu’est le théâtre du Petit Hébertot, les spectateurs piaffent d’impatience dans l’attente du lever de rideau. Rotterdam la nuit, drame écrit et mis en scène par Charif Ghattas, va bientôt les plonger dans une tension latente.

Nous sommes dans un hôtel de Rotterdam où trois sœurs sont réunies par la mort imminente de leur mère. Mais le vrai drame se joue dans cette chambre, entre ces trois sœurs : là, éclatent jalousie, rancœurs et non-dits.

Malgré leurs différences, toutes trois expriment le même besoin d’être aimées et reconnues. Mais les tentatives d’exprimer leur amour les unes pour les autres restent vaines. La bataille des ego mène à l’agonie. Ces retrouvailles avortées signent la mort de la relation sororale, piégée dans les incompréhensions et les mésententes. La mère s’éteint, tout comme disparaît la possibilité d’une communication future entre le trio infernal.

Cette pièce évoque avec justesse la déliquescence des rapports familiaux et l’échec de la communication. Le repli sur soi, le rire mesquin et le sarcasme mènent inexorablement ces trois soeurs au silence et au rejet.

Une huis-clos familial porté avec brio par trois jeunes actrices, Célia Catalifo, Juliette Dol et Coralie Emilion. Une pièce poignante, bouleversante par ses échos à l’histoire personnelle de chacun d’entre nous. Rotterdam la nuit ou le drame d’une nuit où tout bascule.

Rotterdam la nuit
Théâtre Le Petit Hébertot
78 boulevard des Batignolles – 17ème arr.
Une pièce proposée par Artistik Rezo.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s