Voyage d’études dans le Jura : les étudiants du BLC au coeur de la lunetterie française

Les 12 et 13 mars derniers, les 2 promotions du Bachelor de Lunetier Créateur de l’ISO Paris et l’ISO Bordeaux sont parties à la découverte de la filière lunetterie dans le Jura. Pendant 2 jours, ces quelque 50 étudiants se sont enrichis auprès des professionnels qui font l’excellence de leur futur métier. Des moments d’échanges privilégiés autour d’une passion commune pour l’optique.

Un voyage au cœur d’un secteur d’excellence

« Cela fait désormais 3 ans que nous proposons aux étudiants cette immersion dans le Jura, haut-lieu de la lunetterie française », souligne Anne-Sophie Tollis, directrice de l’ISO Paris. « Il nous paraît essentiel de proposer ce type d’expérience dans le cadre du BLC, une formation qui valorise notamment le savoir-faire artisanal », poursuit-elle.

L’objectif de ce voyage : faire découvrir aux étudiants la filière lunetterie sur le terrain, son environnement, ses techniques et ses métiers.

Les étudiants ont visité « de magnifiques usines qui allient tradition et modernité », en particulier des entreprises spécialisées dans la fabrication de montures en acétate, en métal et dans le traitement de surface à Oyonnax, le 1er jour – Decoracet, Eyebrowear, OptiSun et Roussilhe. Le 2e jour, ils ont observé le travail de design de montures à Morez, dans le berceau historique de la lunetterie française.

Les fleurons de la lunette Made in France 

Gérant de la société Optisun qui fabrique des montures en acétate – l’un des fleurons de la lunette à Oyonnax –, Olivier Maitre est fier de dévoiler aux étudiants du Bachelor de Lunetier Créateur les coulisses de sa production 100% « Made in France ».

« Chaque monture nécessite une centaine d’opérations. Si les techniques de fabrication ont changé, nous conservons un savoir-faire ancestral, transmis de génération en génération », explique le dirigeant de cette entreprise familiale, soulignant au passage l’intérêt qu’il porte à cette formation de l’ISO, ancrée dans la réalité du terrain.

« À notre tour de transmettre aux jeunes générations nos valeurs et la passion de notre métier », déclare Pierre Verrier, dirigeant de la société CEMO. Son entreprise fabrique des montures optiques et solaires en acétate, en métal, ainsi que des montures injectées. Le tout Made in France, un « gage de qualité stable et de bonne tenue. »

Une passion partagée avec de futurs créateurs

Pour Dylan Albouze Dunan, étudiant en BLC à l’ISO Bordeaux qui aspire à créer sa propre marque, ce voyage a été riche d’enseignements : « J’ai pu approfondir ma connaissance et mon expérience du secteur, prendre conscience que chaque marque a son histoire et ses procédés de fabrication, mais aussi me rappeler la nécessité de beaucoup travailler et d’apprendre constamment ».

« Étant de futurs professionnels de l’optique, nous devons apprendre à bien connaître les marques en découvrant le savoir-faire qu’elles renferment », déclare Aurore Jarry, une étudiante en BLC à l’ISO Paris passionnée par les lunettes en tant qu’accessoires de mode, qui souhaite s’orienter vers la communication ou le marketing.

La jeune femme a apprécié d’« échanger avec des Meilleurs Ouvriers de France » et de « fabriquer la face d’une monture dans la plaque d’acétate de [s]on choix » grâce à un ouvrier de l’entreprise Eyebrowear pour laquelle elle a eu « un coup de cœur ».

Des rencontres qui marqueront d’une pierre blanche la formation de ces futurs créateurs et experts en lunetterie.

>> Lire l’article sur le site de l’ISO

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s