Gwenaël MERLIO, Diplômé BTS OL, ISO Paris, Fondateur de L’Opticien Qui Bouge

« Mon ambition ? Positionner l’optique à domicile comme un service supplémentaire au profit de la santé visuelle des Français en termes de confort et de bien-être. »

Ancien étudiant à l’ISO Paris, Gwenaël Merlio est aujourd’hui à la tête de « L’Opticien Qui Bouge ». Ce service d’optique à domicile vient d’être élu Meilleure Initiative Santé 2018. Une consécration pour cet entrepreneur passionné.

Un opticien qui fait bouger les lignes

« Étant porteur de lunettes depuis que je suis tout jeune, j’ai été assez tôt en contact avec des opticiens. Conforté par mon stage de 3e en magasin d’optique sur tous les aspects du métier, j’ai eu ainsi dès l’âge de 12-13 ans un projet professionnel clairement défini : devenir opticien », raconte Gwenaël Merlio.

Son bac STI Génie Optique en poche, il s’oriente donc vers un BTS Opticien-Lunetier à l’ISO Paris. De ses 2 années à l’ISO il garde un excellent souvenir : ses enseignants étaient « très à l’écoute » et sa promotion « géniale ». Une fois diplômé 2 ans plus tard, il est recruté dans un magasin Alain Affelou en région parisienne puis se voit muté à Toulouse en tant que directeur adjoint. Il passe alors 8 ans à la tête de différents magasins dans le sud de la France.

En 2013, il fonde « L’Opticien Qui Bouge », un service d’opticien à domicile qui s’adresse principalement aux personnes âgées et à mobilité réduite, ainsi qu’aux familles avec des enfants en bas âge et aux personnes qui n’ont pas le temps de se déplacer en magasin.  « L’optique à domicile induit une approche différente de l’exercice en magasin : une grande capacité d’écoute vis-à-vis d’une clientèle plutôt âgée, et un goût certain pour la route, qui fait partie intégrante du métier », précise-t-il.

Une évolution à grande vitesse

« D’avril 2013 à 2018, tout a évolué à une vitesse inimaginable ». Ses projets, en cours ou à venir, sont nombreux :

  • développer des contrats d’agents commerciaux payés à la commission (10 personnes ont déjà signé un contrat d’un an à partir de septembre-octobre 2018, 3 à 4 nouveaux commerciaux rejoindront le réseau chaque trimestre) ;
  • créer une centrale d’achat tournée vers les opticiens de l’enseigne d’ici la fin de l’année, qui sera accessible, à terme, à tous les opticiens à domicile en France ;
  • ouvrir, début 2019, un centre de formation en partenariat avec Pôle Emploi afin de former des opticiens déjà diplômés ;
  • ouvrir 20 nouvelles concessions d’ici le premier trimestre 2019 (l’enseigne est déjà présente à Toulouse, Poitiers, Niort, Troie, Lille, Châteauroux et à Mont-de-Marsan).

La consécration d’un service à valeur ajoutée

Après 5 ans d’existence, L’Opticien Qui Bouge a reçu, en avril dernier, le trophée de la meilleure innovation « Santé/E-santé » SilverEco 2018. Pour Gwenaël Merlio, « ce prix est une reconnaissance de la valeur ajoutée du service, ainsi que du dynamisme de l’entreprise ».

Selon lui, les facteurs clés de la réussite sont la motivation – « croire en son projet pour donner envie aux banques puis aux clients de vous accompagner » – et l’investissement – « prendre le temps de concevoir son projet ». Il conseille ainsi à tous les étudiants de bien réfléchir à leur futur métier pour pouvoir s’épanouir dans leur activité.

> Retrouvez l’article sur le site de l’ISO

L'Institut Supérieur d'Optique forme depuis 30 ans les experts des métiers de la vision.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s