La digitalisation des PME se poursuit

1 PME sur 3 sans site web en France, plus de 60% des PME qui ne gèrent pas leur visibilité sur les moteurs de recherche… Des chiffres qui en disent long sur le travail que ces entreprises ont encore à accomplir en matière de digitalisation, notamment par la mise en place d’un site web de qualité et d’une stratégie de référencement adaptée.

Même si de fortes disparités existent entre les secteurs d’activités et les zones géographiques, toutes les PME n’investissent pas dans leur présence sur le web. En effet, si la quasi-totalité des 100 PME les plus performantes en France disposent d’un site internet comme le mentionne Le Figaro, 34% des PME françaises n’ont toujours pas de site internet (soit 1 sur 3). C’est ce que révèle l’enquête de Bpifrance sur la transformation digitale des PME réalisée fin 2019 auprès de 1 800 dirigeants de PME et d’ETI. « Sur les 66% restants, une large part dispose d’un site non actualisé et inadapté au référencement naturel », précise Florence Delaune, facilitatrice web chez Marketing Digital Facile, pour qui « toute entreprise a intérêt à être présente en ligne. »

Des entreprises peu digitalisées en plein réveil 

Selon cette même étude, 87% des dirigeants de PME ne font pas du digital une priorité même s’ils y voient une opportunité. Seuls 10% des décideurs interrogés sont pleinement engagés dans la transformation digitale de leur entreprise. « Les dirigeants sous-estiment l’importance de la visibilité web et du référencement », explique Florence Delaune. « Pragmatiques, ils veulent mesurer la rentabilité de leurs investissements et en constater rapidement les bénéfices concrets. Sans calcul de la rentabilité, le digital est vu comme une dépense et non comme un investissement », renchérit Françoise Baron, co-fondatrice et dirigeante de Digital’Ease & Vous, qui s’attelle à calculer les gains des entreprises grâce au digital.

Mais il semble que la crise sanitaire accélère la digitalisation des PME. « Avec le confinement, un certain nombre d’entre elles ont pris conscience de la nécessité d’un positionnement en ligne », ajoute Florence Delaune. Même son de cloche du côté de Rémy Magne, consultant-formateur expert en digitalisation des pratiques et des processus, qui évoque « un réveil assez fort de la part des petites PME qui ne ressentaient jusque-là pas toujours le besoin de communiquer sur leur activité et sont désormais contraintes de rebondir. » 

Le référencement, un enjeu pour les PME

D’après une enquête de Google et YouGov réalisée auprès de 500 dirigeants de PME sur leurs préoccupations numériques, 60% des PME qui disposent d’un site internet ne gèrent pas leur référencement. Or, « le SEO / SEA représente 95% de la visibilité sur internet », indique Sami Ghodbane, directeur commercial de l’agence SEO.fr. En cause, la complexité du sujet et un manque de compétences en interne. « 80% de nos clients ne savent pas mesurer les effets de leurs investissements. C’est pourquoi nous les accompagnons dans la stratégie de référencement et le suivi des opérations », précise-t-il. 

Article pour La Tribune / Bpifrance

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s