Success story d’Alexandra Rosso, coordinatrice en santé visuelle et basse vision

Coordinatrice en santé visuelle et basse vision, Les Opticiens Mobiles, ISO Marseille

« Ayant toujours voulu devenir un professionnel de la santé visuelle, je m’occupe de la vision de personnes fragiles et démunies à domicile »

Après le BTS Opticien Lunetier et le Bachelor des Sciences de la Vision à l’ISO Marseille, suivi d’un DU Basse Vision à l’Université de Nîmes, Alexandra Rosso a décidé de quitter le magasin pour exercer à domicile. Son poste lui permet de venir en aide aux personnes fragilisées, démunies et handicapées qui n’avaient pas accès à la santé visuelle.  Un choix de cœur qui l’épanouit.  

Objectif : devenir un professionnel de santé spécialisé

Après 2 années de PACES pour devenir ophtalmologiste, très intéressée par la santé visuelle, Alexandra Rosso se réoriente et intègre l’ISO Marseille dans le cadre du BTS Opticien-Lunetier en alternance. « Je me suis tournée vers l’ISO qui est réputée pour être la meilleure école d’optique française. C’est une école très professionnelle dont j’ai toujours été très contente, », explique-t-elle.

Une fois diplômée à Bac+2, elle choisit de se spécialiser en santé visuelle avec le Bachelor des Sciences de la Vision (BSV) à l’ISO Marseille, puis un DU en optométrie, basse vision et neurosciences en alternance l’année suivante à l’Université de Nîmes. « Le BSV et le DU m’ont permis de me qualifier en tant que professionnel de santé spécialisé, ce qui était mon objectif principal », explique-t-elle.

La découverte de l’optique à domicile : l’accès à la santé visuelle pour tous

À l’issue de son DU, Alexandra intègre Les Opticiens Mobiles en tant que coordinatrice en santé visuelle. « Je voulais mettre la santé visuelle au cœur de mon activité, je cherchais donc du côté des cabinets d’ophtalmologiePuis j’ai découvert Les Opticiens Mobiles sur Acuité. Je ne connaissais pas du tout ce réseau qui se développe de plus en plus dans toute la France. J’ai postulé et ai immédiatement intégré l’entreprise à Lyon. Tout est allé très vite. » 

Aujourd’hui, elle s’occupe du secteur PACA et est retournée vivre à Saint-Tropez d’où elle est originaire.  Son poste l’amène à sillonner toute la région. Faire partie des Opticiens Mobiles lui permet de travailler non seulement à domicile, mais dans les cliniques, les hôpitaux, les maisons de retraite et les pôles handicap. 

Une mission d’aide à la santé visuelle aux plus démunis

Alexandra a souhaité aller au-delà du magasin pour faire une différence dans la vie des personnes fragiles comme les personnes âgées. « Chaque jour, j’utilise mes connaissances pour faire des bilans de santé visuels. Ce qui me plaît le plus, c’est d’aider ces personnes à retrouver une meilleure vue et de les voir heureuses. Cela permet aux personnes les plus fragilisées d’avoir accès au sens le plus important – la vue – et d’améliorer leur quotidien. Dans les EHPAD, les personnes retrouvent une vie animée et des activités sociales. Mon activité fait toute la différence dans la vie des personnes handicapées aussi. Cela les aide énormément à se stabiliserNous créons énormément de lien humain. » 

Elle accompagne également d’autres opticiens franchisés. « L’optique à domicile n’est pas encore très connue. L’idéal serait d’améliorer notre visibilité dans la région et de développer le réseau pour l’accès aux soins pour tous », affirme-t-elle.

« Ce n’est que du positif » 

« Je conseille aux étudiants de l’ISO de s’accrocher, étudier, beaucoup apprendre et être consciencieux dans leur travail – tout repose sur les bilans visuels – et d’écouter leur cœur. Il a fallu que je me réoriente, j’ai fait énormément de route. Je ne regrette pas du tout d’avoir suivi mon idée de passer du magasin au domicile », raconte-t-elle.

« La réussite » : c’est le mot qui résume l’ISO pour Alexandra. « L’ISO Marseille est une vraie famille. J’y ai de merveilleux souvenirs – j’en parlais encore il y a quelques jours ! Entre la qualité de l’enseignement, les profs, les amis que j’ai rencontrés dont une très bonne amie du BTS OL que je vois toujours régulièrement, j’ai sincèrement vécu mes plus belles années d’études », s’enthousiasme-t-elle.

Lire l’article sur le site de l’ISO

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s