Brother’s Crêpes & Café : 4 frères à la tête d’une franchise à succès

Brother’s Crêpes & Café a été lancé en 2013 par 4 frères autour de valeurs familiales, du vivre ensemble, du bien vivre et du bien manger à moindre coût. Forte du succès de ses 2 premiers restaurants franciliens, cette enseigne de restauration rapide spécialisée dans la crêpe a évolué vers le développement en franchise.

« À l’origine du projet Brother’s Crêpes & Café, nous avions l’idée de lancer le Subway de la crêpe », raconte Nabil El Ouair, co-fondateur de Brother’s Crêpes & Café. « Nous avons rencontré une notoriété assez rapide », poursuit-il. En 2015, la fratrie ouvre son premier espace de vente à Courbevoie où elle a grandi. C’est un franc succès : un chiffre d’affaires de 650 000 euros, qui a quadruplé la 2e année – des « chiffres inattendus ». 

Le lancement de la franchise

En 2019, les dirigeants ouvrent la plus grande crêperie de France au pied du Sacré-Cœur, et se lancent dans la franchisation de leur concept – partie intégrante du projet initial – suivant un modèle sur mesure conçu avec des spécialistes de la franchise. Chaque frère a sa spécialisation : la franchise, les collaborations et l’exploitation du point de vente de Courbevoie pour Tarik ; la franchise, les process techniques, la R&D et l’exploitation du point de vente du Trianon pour Nabil ; le marketing, les réseaux sociaux, la charte graphique et le management des influenceurs pour Younes ; le référencement des produits pour Zak. « Nous avons la fibre métier et sommes passés par tous les postes, y compris crêpiers et caissiers », souligne Nabil. 

Les franchiseurs se rendent tous les mois dans les établissements pour effectuer un audit réglementaire, contrôlent tous les trimestres les denrées alimentaires et se sont engagés à lancer 4 nouveautés par an. De leur côté, les franchisés leur versent une redevance de fonctionnement à hauteur de 5% de leur chiffre d’affaires et 2% de redevance publicitaire. 

Une évolution organique pour un succès durable 

L’enseigne a ouvert le 8 mars dernier deux points de vente à Lille et à Saint-Cyr l’École. Prochaines ouvertures prévues au Kremlin-Bicetre d’ici le mois de mai, à Clermont-Ferrand et à Strasbourg en juin, à Marseille en septembre, puis à Chartres. « Les candidatures affluent, issues essentiellement de personnes en reconversion depuis le début de la crise sanitaire (contre des profils de responsables d’établissements auparavant). « Nous devrions avoir 6 nouveaux points de vente d’ici la fin de l’année », précise Nabil. « Ayant toujours aimé le travail bien fait, nous avançons doucement mais sûrement. L’idée est de mettre en place les fondations afin de poursuivre notre développement. Notre fierté serait d’aboutir à un réseau bien structuré et fonctionnel », lance-t-il. 

La fratrie travaille en parallèle sur le projet d’internationalisation avec un développement aux États-Unis et au Maghreb espéré pour 2022 – « c’est notre grand rêve », souligne l’entrepreneur, qui reçoit des demandes du Brésil, des États-Unis, du Japon, du Moyen-Orient et de Malaisie. Affaire à suivre… 

Article pour La Tribune / Bpifrance

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s