Promouvoir la diversité dans les grandes écoles : le combat de Daniella Tchana

Docteure en mécanique et nanotechnologie, Daniella Tchana s’est engagée très tôt pour l’égalité des chances. La fondatrice de la première prépa scientifique à distance participe activement à l’empowerment des femmes issues de la diversité. 

« 80% des jeunes en grandes écoles d’ingénieurs sont issus de prépa parisiennes », avance Daniella Tchana pour qui le manque de diversité dans ces établissements s’explique par la contrainte géographique et financière. « En réponse, j’ai voulu redistribuer les cartes afin d’aider les étudiants qui le souhaitent, à intégrer de grandes écoles », déclare la docteure. Cherchant à pallier l’inégalité d’accès à ces formations sélectives, elle fonde sa startup BeSMART-edu en 2017. L’ambition : devenir le premier lycée français entièrement à distance, couplé à une école d’ingénieurs, et « le Stanford français »

Un parcours sans modèle de réussite féminin dans les sciences  

Ce n’était pas prédestiné. Daniella Tchana a grandi sans modèle féminin ayant endossé une carrière scientifique. Malgré le manque d’encouragement – « c’est un cursus difficile, tu ne vas pas t’en sortir », lui dit-on, elle s’oriente tout de même vers un cursus scientifique. Avec deux ans d’avance, elle mène en parallèle des études en physique-chimie et en cybersécurité avant de décrocher une bourse d’excellence pour étudier en France. Elle obtient un double master en école d’ingénieur puis son doctorat.  

Continuant sur sa lancée, l’entrepreneure d’origine camerounaise intègre une école de commerce où elle bénéficie d’un large réseau et d’un programme de mentoring. « J’ai été accompagnée par une tutrice en or qui m’a aidée à comprendre le fonctionnement du monde de l’entreprise et à adopter les codes de ce milieu ». En même temps, elle rejoint le programme Leadership de l’association Diversidays, dédiée à l’inclusion numérique. Débarrassée du syndrome de l’imposteur, elle prend confiance en elle. 

Œuvrer pour que les jeunes femmes osent  

« Je me suis rendu compte que des profils comme le mien sont rares. » Une raison suffisante pour pousser Daniella Tchana à s’engager « pour que des jeunes filles issues des minorités puissent se dire : « Si elle a pu le faire, moi aussi je vais y arriver » ». Confiante en sa capacité de pouvoir impacter la jeune génération, elle œuvre pour que les jeunes filles osent. « Pourquoi, quand on est une femme de couleur, on nous met une étiquette qui ne nous ressemble pas ? J’ai compris qu’il fallait que je fasse quelque chose ». 

En plus de sa startup BeSMART-edu, Daniella Tchana est aussi la fondatrice de STEM4ALL, une association qui intervient dans les établissements des quartiers prioritaires de la ville pour « montrer que c’est possible de se hisser au sommet ». Un engagement qui vaut à l’entrepreneure d’origine camerounaise de figurer parmi les premières femmes noires du classement Choiseul, qui met en lumière les jeunes dirigeants les plus prometteurs.   

> Article réalisé pour Big Média (Bpifrance)

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :