Saint-Omer se met aux apéros urbains

Alors que les apéros urbains font fureur, Saint-Omer n’échappe pas à cette nouvelle mode. Rencontrer de nouvelles têtes ou en retrouver, discuter autour d’un verre, en musique… Depuis le 27 juin, la ville de Saint-Omer propose des apéros urbains, moments de convivialité entre Audomarois. De quoi profiter de tout le charme de l’été.

Les apéros urbains, késako ?

Le principe est simple : on apporte l’apéro et on profite de deux heures de convivialité dans un lieu atypique de la ville choisi par la municipalité. De temps en temps, on peut même assister à un concert.

Le principe de l’événement est de fédérer les habitants autour d’événements conviviaux, de « créer du lien », selon Jonathan Truant, conseiller chargé de la démocratie de proximité.

L’initiative vise également à faire redécouvrir aux habitants des lieux spécifiques dans la ville: par exemple le jardin du Conservatoire, celui du musée Sandelin ou celui de la Maison de quartier Laennec. Bref, un endroit nouveau et parfois insolite pour faire la fête.

Le lieu de rendez-vous, différent chaque semaine n’est dévoilé que la veille,sur le site de la ville et les réseaux sociaux pour ménager un certain suspens. Rendez-vous tous les jeudis sur la page Facebook de la Ville et la page Tu Sais Que Tu Viens de Saint-Omer Quand… pour le découvrir ! Quel sera, selon vous, le lieu du prochain apéro urbain ?

Un premier bilan positif

Vendredi 27 juin, une vingtaine de personnes sont réunies dans la cour de l’Hôtel des services municipaux, rue Saint-Sépulcre. L’ambiance festive et conviviale gagne tous les participants, heureux d’être présents à ce premier événement du genre.

Certains ont apporté du cidre et du crément, d’autres de la sangria, d’autres encore du vin de noix maison. La classe de musiques actuelles du conservatoire de Saint-Omer ainsi que de nombreux élus dont le maire François Decoster ont répondu présent à l’appel de ce premier apéro audomarois.

On compte autant d’adeptes du concept que de personnes : « C’est une idée sympa, ça permet de faire connaissance. Et le vendredi, c’est la fin de semaine, donc c’est parfait. »

Saluant l’initiative des nouveaux élus, jugés plus proches des audomarois que leurs prédécesseurs, tous espèrent que les apéros urbains de Saint-Omer connaîtront un succès durable. Pour cela, « il faut surtout que les gens s’approprient le rendez-vous », considère Jonathan Truant. Audomarois, Audomaroises, venez nombreux, en famille ou entre amis, tout le monde est le bienvenu !

Quelques mots sur l’histoire des apéros urbains

Importé de Belgique, le concept des apéros urbains est apparu en 2011 àBruxelles, où l’événement est, au fil des ans, devenu une institution. Aujourd’hui, les apéros urbains battent leur plein, attirant quelques 10 000 personnes chaque vendredi de l’été. Une fois l’apéro terminé, dès 23 heures, les Bruxellois se retrouvent aux Apéros Club, qui prend la relève dès 23 heures pour continuer la fête… sur le dance floor !

C’est sous l’impulsion de cette ville précurseur que Saint-Omer s’est mise à l’heure de l’apéro urbain. Mais pour le moment, on s’en tiendra à l’apéro de début de soirée ! Les apéros urbains / Tous les vendredis de l’été, de 19 à 21 heures, jusqu’au 20 septembre (sauf cas de pluie). Renseignements au 03 21 98 68 12.

Retrouvez l’article sur le blog de Cartridge World

Cartridge World est le leader mondial de la vente et recharge de cartouches d'imprimante jet d'encre et laser d'imprimantes.

À Saint-Nazaire, Jeppe Hein fait tourner les têtes

Lieux culturels incontournables de Saint-Nazaire, le LiFE et le Radôme, exposent l’installation de l’artiste danois Jeppe Hein sobrement intitulée « Distance », qui interroge le rapport entre l’œuvre et le spectateur. À voir jusqu’au 5 octobre.

Une forme spectaculaire s’élève en majesté dans le hall du LiFE : c’est un mélange d’art, d’architecture, de design et peut-être même de danse. Une forme mobile empruntée à l’avant-garde minimale américaine des années 60 et 70.

Graphique et monumentale, cette sculpture de l’artiste danois s’apparente à une chaîne de montage industriel, ou bien des rails de montagnes russes. Surprise ! En s’approchant, un ballet mécanique se joue sous nos yeux intrigués : nous assistons à la mise en mouvement d’une balle immaculée sur le ruban de métal. Loopings et boucles vertigineuses, l’objet suit mécaniquement les arabesques de la sculpture d’acier. Et ce spectacle recommence à l’arrivée de chaque nouveau spectateur. Le secret de cette mise en mouvement soudaine ? Un système de capteurs, présent dans de nombreuses œuvres de l’artiste.

Cette installation de Jeppe Hein interroge la distance qui nous sépare de l’œuvre d’art. Elle propose une vision de l’architecture comme expérience du mouvement et de la gravité, deux notions au centre de sa réflexion. Faire participer le spectateur et déjouer ses attentes : voilà une œuvre qui ne vous laissera pas indifférent.e ! Redimensionnée dans une version king size pour s’adapter aux proportions du LiFE, cette œuvre interactive interroge aussi le rapport de l’art avec les lieux d’exposition.

Le LiFE et le Radôme, incontournables sur la scène culturelle nazairienne

Le LiFE (un ancien abri destiné aux sous-marins de combat) remplit sa promesse d’offrir à Saint-Nazaire une programmation culturelle riche et variée : expositions, installations, concerts, spectacles… Ce n’est qu’en 2007 que le LiFE a défini son identité actuelle, reconverti en un lieu culturel dédié à la création contemporaine. Une scène d’expérimentation, de rencontres et de découvertes à découvrir dans la ville de Basse-Loire.

L’exposition de Jeppe Hein se poursuit sur le toit de la base des sous-marins, au Radôme. Au programme : des vidéos de l’artiste et des ateliers d’art plastique destinés aux enfants (en accès libre).

Une exposition pour toute la famille

Les idées d’ateliers ne manquent pas pour prolonger la visite de l’exposition – et éveiller les enfants à l’univers artistique : conception de labyrinthes, de machines à voyager dans le temps, d’une ville-machine… Les ateliers « Arts plastiques » accompagnent nos têtes blondes (5-12 ans) dans la visite de l’exposition et leur proposent des expérimentations plastiques en lien avec l’exposition.

Quant aux scientifiques en herbe et aux curieux de tous âges, les ateliers scientifiques et techniques des « Petits Débrouillards » leur proposent d’explorer les liens entre art et science. Suite à ces expérimentations, les participants sont invités à créer une machine en 2D, qui sera mise en mouvement le 28 septembre, à l’occasion de la Semaine de la Science.

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

LiFE
Base des sous-marins – alvéole 14
Boulevard de la Légion d’Honneur
44600 Saint-Nazaire

> Retrouvez l’article sur le blog local de Cartidge World

Cartridge World est le leader mondial de la vente et recharge de 
cartouches jet d'encre et laser d'imprimantes.

La Maison du Québec fête ses 30 ans

Point de départ du voyage de Jacques Cartier, en 1534, pour la Nouvelle-Zélande, Saint-Malo et le Québec sont unis par une histoire commune. Mise à disposition du Québec par la cité portuaire en 1984 en signe d’amitié, la Maison du Québec célèbre aujourd’hui son trentième anniversaire. C’est l’occasion de se rendre au Québec à peu de frais !

La maison du Québec à Saint-Malo

Québécois expatriés, touristes et curieux : la Maison du Québec de Saint-Malo s’adresse à vous ! Ce centre d’information sur le Québec vise à faire connaître et promouvoir la Belle Province et sa culture.

On peut y admirer, toute l’année, l’expo photo « Espace Québec », qui illustre la beauté des paysages québécois. Et s’il vous prend de découvrir les classiques de la chanson québécoise, des postes d’écoute sont mis à disposition des visiteurs.

Pour ceux qui projettent de se rendre de l’autre côté de l’Atlantique, une documentation touristique et une borne Internet proposant les sites utiles, les aideront dans la préparation de leur voyage. Deux animateurs québécois, présents toute l’année, répondent également à vos questions et vous transmettent la passion de leur pays.

(Re)vivre le Québec d’aujourd’hui et d’hier

La Maison du Québec vous donne rendez-vous toute l’année pour des activités en lien avec le patrimoine vivant du Québec. Projection de films, concerts, conférences sur l’histoire du Québec et sa culture, lectures de contes modernes de là-bas… On peut y écouter les jeunes talents de la scène musicale québecoise.

Une programmation estivale riche et variée

Cette année, pour son trentième anniversaire, la Maison du Québec a enrichi sa programmation d’événements inédits, jusqu’au 31 août. Par exemple, « Les week-ends de la jeune scène québécoise », avec Klima de Ample. Man Danse (8, 9, 10 août, 16h30 et 18h30) ou les saynettes de la jeune compagnie montréalaise Le Théâtre La Dérive (15, 16, 17 août, 18h et 21h). Si vous êtes tentés par une soirée « jeux et verres québécois », rendez-vous le 13 août à 20h30, dans le cadre des « Rendez-vous au Québec ».

Autant d’événéments et de soirées en perspective pour partager vos connaissances, vos souvenirs et votre goût du Québec. La programmation complète est disponible sur www.mrifce.gouv.qc.ca/portail/fr/Programme-Maison-du-Quebec-Saint-Malo-2014.pdf (la Maison du Québec / Place du Québec 35400 Saint-Malo / 02 99 56 34 32).

Retrouvez l’article sur le blog de Cartridge World

Cartridge World est le leader mondial de la vente et recharge de 
cartouches jet d'encre et laser d'imprimantes.

Festival DARC : les noces de la musique et de la danse

À Châteauroux, musique et danse font corps, une dizaine de jours durant, le temps du festival DARC.

Toute l’année, la vie à Châteauroux est paisible… jusqu’à ce qu’arrivent, l’été venu, les quelque 65 000 personnes pour le stage-festival DARC (Danse-Art-Rythme-Culture). Événement pluridisciplinaire unique en Europe, il conjugue, depuis 39 ans, un stage international de danse et un festival de musique.

Le plus grand stage de danse européen

Châteauroux accueille chaque année le plus grand stage de danse de France et même d’Europe ! Plus de 600 stagiaires de tous âges, venus du monde entier (Europe, Japon, Russie, Etats-Unis, Afrique, Chine) viennent y découvrir ou parfaire les techniques de danse proposées.

Au total, 25 disciplines déclinées en quatre niveaux (de débutant à confirmé) : claquettes, danse classique et contemporaine, modern Jazz, capoeira, tango, hip-hop, salsa… Le spectacle final les réunit sur la grande scène, accompagnés par leurs 35 professeurs.

Une programmation musicale alléchante

De nombreuses têtes d’affiche se produiront cette année : Julien Doré, Les Ogres de Barback, Renan Luce, mais aussi Boy George, Airnadette, Astonvilla, Tiou… Cette 38ème édition du festival promet d’être un grand cru !

Promouvoir la jeune scène musicale de l’Indre

La session DARC au Pays complète la programmation avec 8 concerts gratuits en amont des festivités du soir. Les musiciens, originaires de 8 communes de l’Indre, parcourent le département pour y faire entendre leur musique.

L’objectif ? Promouvoir les jeunes talents des communes alentours. Cette année, les communes de Prissac, Ségry, Poulaines, Lourouer-Saint-Laurent, Heugnes, Velles, Crevant et Luant vibreront au son de Mesdemoiselles Maïon & Wenn, Tex’O, Superets et Gérald Genty.

Dès 18h30, ces villages seront animés au son de la fanfare Fiscal Paradise. Depuis sa création en 1999, DARC au pays est passé par plus de 70 communes du département.

Toute la programmation est disponible sur le site www.danses-darc.com (stage-festival DARC / Place Voltaire 36000 Châteauroux / du 10 au 23 août).

> Retrouvez l’article sur le blog de Cartridge World

Cartridge World est le leader mondial de la vente et recharge de 
cartouches jet d'encre et laser d'imprimantes.
%d blogueurs aiment cette page :