Trouver la maison qui me correspond

Vous avez décidé de faire construire votre maison, mais les questions se bousculent dans votre tête : plans sur catalogue ou sur-mesure ? Maison moderne ou traditionnelle ? De plain-pied, à combles ou à étages ? Quels matériaux de construction choisir ? La conception d’une maison est un formidable terrain de jeu pour l’imagination, mais elle doit tenir compte de différents facteurs et répondre à certains critères, en particulier le terrain, le mode de vie de la famille, le budget, le plan local d’urbanisme et parfois les architectes des Bâtiments de France. Voici nos conseils pour vous aider à choisir la maison de vos rêves.

Élaborer un plan de construction

Le plan de constructionest un document essentiel à la réussite de votre projet, qui requiert conseil et accompagnement. Il faut d’abord définir qui va construire votre maison : un constructeur ou un architecte ? Le constructeur de maisons individuelles vous accompagnera de A à Z en vous aidant notamment à choisir votre maison et en s’occupant de tout le volet réglementaire. Il vous proposera ainsi de choisir parmi des modèles d’habitations prédéfinis sur catalogue et vous assurera la livraison de votre maison dans les délais et au tarif convenus.

Vous n’avez pas le coup de cœur parmi les plans proposés sur catalogue ? Si vous en avez le budget, un architecte pourra réalisera des plans sur-mesure parfaitement adaptés à votre mode de vie et à vos goûts (vous serez obligés d’y faire appel si la surface de votre maison est supérieure à 170 m²). Le recours à un architecte offre plus de liberté durant l’avancement du chantier mais moins de sécurité au maître d’ouvrage. Quelle que soit votre décision finale, n’hésitez pas à comparer les plans proposés et à vérifier que celui que vous aurez choisi soit bien conforme à vos attentes.

Une question de style

C’est le moment tant attendu de personnaliser votre maison. Côté style, on peut s’orienter vers une maisonmoderne selon les tendances actuelles : des formes épurées, cubiques, une toiture terrasse ou végétalisée, de grandes baies vitrées en PVC ou métalliques donnant sur l’extérieur, et à l’intérieur des cloisons réduites au minimum au profit de pièces spacieuses, ouvertes et lumineuses.

Ou bien une maison traditionnelle qui reprend les codes caractéristiques de votre région en termes de matériaux et d’enduit de façade, de couleur et de forme de toit… L’essentiel est que tous ces éléments soient pensés dès le début pour être intégrés à la structure du bâti.

Choisir la forme et le type d’architecture de sa maison 

Maison en triangle, en carré, en rectangle, en L ou avec des façades asymétriques… Le choix de l’architecture de votre maison dépendra de vos goûts, mais aussi des contraintes imposées par le terrain, et éventuellement des normes sismiques, notamment près des montagnes et sur la façade Atlantique.

Aussi, comment choisir entre une maison de plain-pied, une maison à combles et une maison à étages ? Nous avons posé la question à Alexandre Sion, responsable marketing de Maison Pierre, l’un des leaders de la construction de maisons individuelles : « Pour une maison fiable et pérenne dans son environnement, certains styles architecturaux sont à privilégier. La maison de plain-pied sera par exemple tout indiquée si vous habitez sur la façade Atlantique, où l’on retrouve très peu de maisons à étages. En revanche, en-dessous de la diagonale Nantes – Lyon, la maison à combles est à bannir en raison des faibles pentes, alors qu’elle a la cote dans le secteur Nord – Loire où les pentes sont plus élevées. Votre âge sera également un facteur à considérer : si vous avez plus de 45 ans et qu’il s’agit de votre dernière (ou avant-dernière) acquisition avant la retraite, vous aurez plus de facilité à bien vieillir dans une maison de plain-pied ».

Sélectionner les matériaux de construction

Parpaing, brique, préfabriqué, bois, ciment… Concernant les matériaux de construction, vous avez l’embarras du choix. S’ils ont tous leurs avantages et leurs inconvénients (le parpaing est bien imperméable à l’eau mais très peu isolant contre le froid ; la brique offre une excellente isolation mais elle est friable…), ils doivent êtreconformes à la norme RT2012.

Que vous choisissiez une maison en bois, en brique ou en préfabriqué, sachez que ses fondations seront toujours en parpaing, le matériau le plus sécuritaire. Votre choix dépendra aussi de la zone géographique de construction : le parpaing et le ciment sont plus courants dans le Nord de la France, tandis que la brique est omniprésente dans le Sud en raison du coût moindre de ces matériaux là où les carrières sont localisées.

Nous espérons vous avoir aiguillés dans le choix de votre future maison. Et maintenant, place à votre imagination !

> Article réalisé pour le blog de Logic-immo

Focus sur les maisons connectées

Vous souhaitez vous lancer dans la construction d’une maison connectée et en savoir plus sur ses nombreux avantages ? La maison connectée, dite aussi maison intelligente, est une solution accessible à tous qui simplifie la vie de ses occupants. Sécurité, gestion optimisée des performances énergétiques, aide aux tâches quotidiennes, mais aussi accessibilité et autonomie à domicile… Le point sur des technologies innovantes à forte valeur ajoutée.

L’innovation au service de votre confort et de votre bien-être

Facile d’utilisation et riche de possibilités, une maison connectée, ça change la vie ! Maintenir la température ambiante de votre maison afin de préserver la qualité de l’air intérieur, gérer l’intensité de la lumière lampe par lampe, arroser le jardin, ouvrir et fermer le portail, allumer et éteindre les interrupteurs, commander le système de son… Il est désormais possible de piloter votre logement en temps réel, sur place ou à distance, grâce à une seule et même interface depuis votre smartphone ou votre tablette.

Le facteur a un colis à vous déposer ? Rien de plus simple : vous lui ouvrez la porte du garage depuis votre bureau. Vous avez oublié de mettre l’alarme lors de votre départ en vacances ? Pas de panique, votre téléphone vous permet de l’activer où que vous soyez. Bienvenue dans la maison intelligente à commande centralisée ! Vous êtes plus serein et restez maître de la situation, même en cas d’imprévu.

La maison connectée vous permet également d’automatiser certaines tâches en programmant vos appareils à l’avance. Le matin, vos volets s’ouvrent à l’heure que vous désirez, la machine à café prépare votre boisson préférée, les ampoules connectées vous réveillent en douceur comme au lever du soleil et les enceintes diffusent votre playlist « bonne humeur » : le rêve pour bien débuter vos journées !

Et dès l’installation du premier objet connecté, tout peut évoluer. Le système domotique est une base ouverte à laquelle on peut aisément ajouter d’autres équipements au fil du temps. Ainsi, votre maison connectée est une solution évolutive qui s’adapte à votre budget et à vos besoins tout au long de la vie.

La sécurisation de votre maison

Une maison connectée vous fera gagner en confort mais aussi en sécurité, notamment en cas d’absence prolongée. Une alarme connectée est en effet un atout majeur pour prévenir le risque d’intrusion. Pendant les vacances – période propice aux cambriolages –, vous pouvez simuler une présence à votre domicile en programmant les ouvertures et les fermetures des volets, ainsi que les lumières, et en répondant à l’interphone depuis votre lieu de villégiature si quelqu’un sonne à la porte. Ces équipements peuvent être complétés par l’installation d’une caméra de surveillance en intérieur et ou extérieur afin de surveiller à distance votre home sweet home.

Une consommation énergétique optimisée

Autre objectif de la maison connectée : l’économie d’énergie. L’automatisation des tâches allégera votre facture énergétique en vous permettant de limiter les dépenses inutiles. Vous pouvez repérer les appareils énergivores en contrôlant la consommation énergétique de vos appareils. De plus, lorsque les capteurs ne détectent aucune présence chez vous, les éclairages s’éteignent automatiquement et le chauffage est réduit au minimum. Finies les lumières allumées dans les pièces inoccupées et la maison inutilement chauffée lorsque personne n’est présent ! Vous gérez mieux vos consommations d’énergie et faites un geste pour la planète.

Une accessibilité renforcée

Pour les personnes à mobilité réduite et les personnes âgées, certains équipements sont également un atout en termes d’accessibilité. Des capteurs et interrupteurs automatiques qui facilitent le cheminement dans la maison, une alarme sonore et un système d’appel aux services secours en cas de détection de fumée, des éclairages et des volets intelligents, favorisent l’autonomie des personnes dépendantes et rassurent les proches. 

À vous d’identifier les équipements qui vous seront utiles au quotidien ! Alors, prêts à vous lancer dans la construction d’une maison connectée ?

> Article réalisé pour le blog de Logic-immo

La 3D, une aubaine pour les acteurs de l’immobilier

Pour les architectes, cette technologie représente un gain de temps considérable. Dans le passé, pour présenter des projets, ils réalisaient leurs maquettes à la main. Aujourd’hui, ce temps est révolu : avec l’impression 3D, leur maquette virtuelle prend forme, leur projet se concrétise plus rapidement.

Du côté des agences immobilières, l’apport de l’impression 3D est tout aussi intéressant. Elle permet aux acheteurs potentiels de se faire une idée plus concrète qu’une simple visualisation à l’écran. Promouvoir son projet auprès de ses clients n’a jamais été aussi simple.

Cette technologie repousse toutes les limites. La première maison au monde imprimée en 3D est en train de voir le jour à Amsterdam. De grandes briques de plastiques empilées comme des Lego par une imprimante géante en constitueront la charpente. Le chantier doit durer 3 ans. De quoi ouvrir de belles perspectives pour l’industrie de la construction.

De même à Shangai, une entreprise chinoise vient d’imprimer 10 maisons de ville de 200 m2 en 24 heures et pour moins de 3 500 euros pièce, une prouesse !

L’intérêt est à la fois écologique (le béton provient de déchets de construction recyclés, provenant de chantiers ou d’usines désaffectées de ciment et de fibre de verre) et économique : c’est bien plus intéressant financièrement. Les imprimantes 3D sont décidément l’avenir du secteur immobilier.

> Article réalisé pour le blog d’Illimake, spécialiste de l’impression 3D